VAUDOU : CHAPITRE 5

Un stand de fétiches dans un marché béninois, Afrique de l'Ouest

J’avais quelques minutes à occuper près de chez moi, j’ai donc décidé d’aller faire un petit tour au marché. 
Quand soudain, je suis tombée nez à nez avec un étalage pour le moins… particulier.
Est-ce les têtes de chiens ou les grenouilles séchées qui m’ont interpellée ? Hum… je n’en ai pas la moindre idée.
Mais je ne pouvais pas ne pas en parler.

Focus sur les grigris du Bénin.

º Certaines images pourraient heurter la sensibilité de certains º


VOUS AIMEZ MASSAÏA ?
SUIVEZ-MOI SUR MA PAGE
FACEBOOK !

Soyons clairs

Je le répète et le répéterai encore, les sorts et envoûtements ne font pas partie du Vaudou.
C’est difficile à admettre je sais, à cause de décennies voire de siècles d’amalgame, mais la sorcellerie et le Vaudou sont deux choses différentes. Alors oui, dans la religion du Vaudou il est question d’offrandes par le biais de sacrifice animal, mais les sortilèges et autre magie noire sont des dérives faites par l’Homme, pas par le Vaudou. 

J’aborde le sujet des fétiches et grigris dans cet article clôturant le Mois du Vaudou sur Massaïa parce que justement la plupart d’entre nous associe sorcellerie et Vaudou, et que l’idée est d’en parler afin de les dissocier une bonne fois pour toute !

Un stand de fétiches dans un marché béninois, Afrique de l'Ouest

Un Étalage pas comme les autres


C’est le moins que l’on puisse dire !
Entre les têtes de chiens, de singes et de caïmans, étaient posées en vrac des pattes de poulets et de chèvres,
des crânes de cabris et des grenouilles séchées, des carapaces de tortues et des os en tout genre.
Des peaux de bêtes étaient suspendues et des cornes de je ne sais quels bovins fièrement exposées.

Curieuse comme je suis, j’ai demandé au vendeur à quoi tout cela était destiné et s’il me permettait de prendre quelques photos.
C’est au moment où il s’apprêtait à me répondre qu’un homme est apparu afin de formuler une demande pour le moins
inattendue : il voulait acheter une tête de vipère.

La scène paraissait surréaliste, surtout pour une petite européenne comme moi peu (voire pas) habituée à ce
genre d’échange ! 

Un stand de fétiches dans un marché béninois, Afrique de l'Ouest
Un stand de fétiches dans un marché béninois, Afrique de l'Ouest
Un stand de fétiches dans un marché béninois, Afrique de l'Ouest

Et donc, à quoi ça sert ?

Bonne question !

Vous avez certainement déjà entendu parler de sorcellerie ? Magie noire ? Grigri peut-être ? Ou bien encore fétiches ?

Et bien c’est à ça que ça sert.

Admettons que vous vouliez jeter un sort à quelqu’un, ou, un peu plus sympathique, obtenir une faveur (guérir d’une maladie, avoir plus d’argent ou que sais-je encore), et bien vous vous rendez chez le Bokonon, il vous dit si cela est possible et vous donne une liste “d’ingrédients” divers et variés correspondant à votre demande. Là, vous allez au marché, et vous vous procurez tout ça, vous lui ramenez, et le tour est joué ! 

Alors bon, bien sûr, je simplifie à l’extrême et la démarche est un peu plus complexe que ça, mais c’est réellement à ça que ce genre d’étalages servent.

Un stand de fétiches dans un marché béninois, Afrique de l'Ouest
Un stand de fétiches dans un marché béninois, Afrique de l'Ouest

J’avais déjà entendu parler (et vu quelques photos sur le web) du fameux “Marché aux fétiches” de Lomé au Togo,
et j’étais loin de me douter qu’il en existait un aussi proche de chez moi. 

À la recherche d’authentique, on peut dire sans se tromper que j’avais frappé à la bonne porte !

Un petit bémol toutefois de la part d’une amoureuse transie des animaux, voir leurs scalpes et leurs os exposés sur l’étalage d’un marché
m’a glacé le sang.
Cela dit, je respecte suffisamment la culture locale pour ne rien avoir à y redire.

Un stand de fétiches dans un marché béninois, Afrique de l'Ouest

Cet article clôture le Mois de Janvier dédié à la culture VAUDOUE sur Massaïa,
même si, comme je l’ai précisé plus haut, la sorcellerie et les grigris n’en font pas réellement partie.

J’espère sincèrement que ces 5 Chapitres vous ont aidé à y voir plus clair et à comprendre les fondements de cette religion animiste peu connue et souvent confondue avec d’autres concepts tels que la magie noire et les envoûtements.

Pour ma part, j’ai pris un réel PLAISIR à parcourir le BÉNIN, ses villes et ses villages remplis d’authenticité et de mystères, d’habitants chaleureux et de personnes entières et désireuses de faire connaître leur pays et ses traditions.

Ces 5 chapitres sur le Vaudou me tenaient à cœur et j’ai été ravie de les partager avec vous,
et suis IMPATIENTE d’en découvrir encore plus, car ce domaine me paraît infini et le chemin pour le comprendre est long.

Merci à tous d’avoir suivi MASSAÏA dans sa quête du Vaudou tout le long du mois de Janvier. 

Le rendez-vous est pris pour découvrir une nouvelle et extraordinaire DESTINATION AFRICAINE
qui en fait (à juste titre) rêver plus d’un : L’ILE MAURICE.

Alors à bientôt sur Massaïa, le blog voyage dédié à l’AFRIQUE !


LA FÊTE DU VAUDOU 

comme si vous y étiez !

Un stand de fétiches dans un marché béninois, Afrique de l'Ouest

Pour plus de contenu, rejoignez-moi sur Facebook, Youtube et Instagram

4 commentaires sur “VAUDOU : CHAPITRE 5

  1. Je n aime pas les photos bien qu elles soient bien prises…merci de nous avoir fait découvrir le vaudou. J’attends avec impatiente les prochaines aventures 💖

  2. Bonjour,
    je suis au Bénin à la fin mois. Du coup, grâce à vous, j’irai faire un tour à Adjara.
    Merci pour l’envie…

    Vous avez les coordonnées pour le guide sur la rivière noire ?

    Cordialement

    1. Bonjour Amaury,
      Ravie que le blog ait pu vous aider à découvrir un nouvel endroit, vous n’allez pas le regretter ! N’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé une fois que ce sera fait 😉
      Malheureusement je n’ai pas le numéro sous la main mais je le poste dès que je le retrouve 🙂

      Bon voyage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.