INFOS PRATIQUES/Thaïlande

Longtails sur la plage de Phra Nang en Thaïlande

Longtails boats, roches karstiques, eau cristalline, street-food & éléphants :
voilà le tableau parfait auquel on pense lorsque l’on prévoit de séjourner dans
le Royaume de Siam. Côté pratique, il faudra bien acheter les billets d’avion, réserver un hôtel ou même se procurer un passeport. Voici quelques infos utiles qui vous aideront sans doute dans les préparatifs de votre voyage en Thaïlande.

Vue du hublot de l'avion sur l'océan
GENERALITES

Avant toute chose, vous devrez être en possession d’un passeport valide au moment du départ et 6 mois après la date de retour.
Si vous prévoyez de rester plus de 30 jours sur le sol thaïlandais, vous devrez également faire une demande de VISA.

Si vous partez pour un long séjour, il peut être judicieux de souscrire à une assurance voyage. Personnellement, j’ai choisi CHAPKA ASSURANCES. C’est la première fois que j’en prenais une et croyez-moi j’ai bien fait.
Une équipe de médecins est joignable 24/24h et ils ont été d’une efficacité redoutable. Honnêtement, j’ai été à 100% satisfaite des services proposés par cette assurance, qui est en plus l’une des moins chères que j’ai pu trouver sur le web.

En ce qui concerne les vaccins, vérifiez que vous êtes à jour côté “DTP” (diphtérie, tétanos, polio), ainsi que pour les hépatites.
Le vaccin contre la typhoïde est grandement recommandé, ainsi qu’un traitement préventif contre le paludisme (à se faire prescrire par son médecin traitant), le vaccin contre l’encéphalite japonaise et éventuellement la rage si vous séjournez longtemps en zone rurale et en fonction des modalités de votre séjour. Enfin, notez que la Thaïlande n’est pas considérée comme un pays à risque sanitairement parlant.

De manière générale, sachez que la monnaie en Thaïlande est le “baht” (10 bahts ≅ 0,30 euros). Vous pourrez retirer de l’argent dans les distributeurs “ATM” avec votre carte visa, mais des frais de retrait seront appliqués (≅ 250 bahts par retrait). Pensez à vérifier vos plafonds avant votre départ, et à les augmenter si besoin. Vous trouverez également un grand nombre de bureaux de change dans les rues, mais pensez à comparer les taux qui peuvent être différents d’un bureau à l’autre.

Bungalow dans un hôtel à Kho Phi Phi en Thaïlande
LOGEMENT

Rien de plus facile que de se loger en Thaïlande. Des hôtels & guest houses de toutes sortes et de toutes gammes parsèment la totalité du pays. Des hôtels modernes design aux piscines à débordement des 5*, en passant par les cabanes en bois perchées dans les arbres, en forêt, au bord d’une rivière, dans la jungle, en ville ou sur la plage, vous trouverez forcément le logement qui vous convient. Bien-sûr, les tarifs dépendront du standing et de la situation géographique de l’hôtel.

Sachez qu’en général, les guest houses de moyenne gamme proposent des tarifs vraiment attractifs. À Patong, nous avons résidé au “Nanaï Résidences” et au “Patong Blue”, tous deux dans le même ordre de prix. Cela dit, le “Nanaï” proposait jardin et piscine extérieure alors que le “Patong Blue” avait pignon sur rue. Nous avons payé environ 400 bahts (environ 11,50€) par nuit pour une chambre double climatisée. La climatisation est un détail à ne pas négliger lorsque vous ne voulez pas vous retrouver à subir la chaleur thaïlandaise étouffante dans une chambre avec en tout et pour tout un ventilateur sur pied. C’est ce qu’il nous est arrivé à Krabi, et croyez-moi qu’après cet épisode, la climatisation est devenue mon critère numéro un lorsqu’il s’agissait de choisir un hôtel !

La plupart du temps, nous avons réservé nos nuits d’hôtel soit directement sur place, soit sur booking.com ou Airbnb qui offrent un large choix d’appartements et/ou de maisons.
C’était d’ailleurs ma première expérience sur ce genre de site et je dois bien admettre que ce ne sera certainement pas la dernière.

Sinon, vous avez aussi l’option “couchsurfing”. En échange de quelques heures quotidiennes de travail dans l’entreprise ou la maison, vous serez nourris et logés gratuitement. 
Échange de bons procédés !

Repas de poisson pris dans un restaurant à bangkok
NOURRITURE

Lorsque l’on pense à la Thaïlande, on pense tout de suite aux vendeurs ambulants proposant des mets asiatiques tous plus délicieux les uns que les autres. Et bien c’est totalement justifié. La street-food thaïlandaise est présente partout. Stands de brochettes ambulants, marchés, restaurants… il y a un peu de tout partout : brochettes de viande en tout genre (crocodile y compris), raviolis de crevettes frits, riz, beignets salés, mais aussi crêpes, nouilles sautées, soupes & bouillons de toutes sortes (ne passez surtout pas à côté du “Tom Yum”, une soupe thaï à base de crevettes et de citronnelle, une superbe découverte). 

Le plat le plus courant reste quand même le “fried rice”, riz aux légumes et viande et/ou poulet avec œuf sur le plat déposé dessus. Servi au dîner comme au petit-déjeuner, je dois bien admettre que c’est le plat parfait pour remplir son estomac tout en se faisant plaisir.

Niveau hygiène alimentaire, il n’y a pas de problème particulier à manger de la nourriture qui “vient de dehors”. Tout le monde achète de la nourriture dans ces stands de rue sans souci. La seule différence avec notre alimentation habituelle qui pourrait vous causer quelques problèmes côté digestion, ce serait éventuellement le piment. 
Effectivement, les thaïlandais en mettent partout, et parfois en grande quantité. N’hésitez pas à commander vos plats en notifiant “not spicy” (non épicé). La plupart du temps, ils vous mettront quand même du piment (!), mais en quantité plus réduite.

Pour manger du poisson frais, rien de tel que d’aller l’acheter au marché et se le faire cuisiner dans l’un des restaurants d’en face.
Je ne sais pas si ce concept est répandu dans tout le pays mais vous pourrez en profiter à
Naï Harn, dans la partie sud de l’île de Phuket.

 

Chauffeur de tuk-tuk, taxi thaïlandais à Bangkok
TRANSPORTS LOCAUX

Bateau, tuk-tuk, scooter, bus, avion, voiture… les moyens de locomotion sont nombreux en Thaïlande. Pour se déplacer d’un point à l’autre du pays sur de grandes distances, mieux vaut privilégier les vols intérieurs (les aéroports sont nombreux en Thaïlande) ou les bus climatisés longue distance qui m’ont agréablement surprise (c’est ce que nous avons pris pour notre trajet Bangkok-Phuket de 845 km). Beaucoup d’espace, des sièges qui s’allongent presque entièrement, la climatisation et même des couvertures et des oreillers. Honnêtement je n’ai pas vu le temps passer. Les trajets en bus sont généralement moins chers, voire beaucoup moins chers que les vols intérieurs.

Pour de courtes et moyennes distances, la location de scooter reste la solution la plus couramment utilisée et la plus pratique au pays du sourire. Comptez environ 500 bahts par jour et par véhicule. Vous trouverez des boutiques de location absolument partout.
Si vous n’êtes pas à l’aise en deux-roues, il vous reste un moyen de locomotion également très courant, l’emblématique “tuk-tuk” thaïlandais ! Pour une poignée de bahts, il vous emmènera où vous voulez.

L’application “Grab” pourrait également vous être utile. C’est en Thaïlande l’équivalent de “Uber” chez nous. Toujours côté application, “1,2 go Asia” (sur smartphone) peut se révéler pratique pour réserver à l’avance ses tickets de bus longue distance, billets d’avion ou encore ferrys. À noter qu’il vous faudra imprimer vos tickets achetés via l’application, ce qui peut parfois poser problème dans les zones isolées ou sans cybercafé à proximité.

Enfin, notre bon vieux GPS “Google maps” nous a été grandement utile plus d’une fois !

Préparation de bagages, départ en voyage en Asie
DANS MA VALISE

… Ou plutôt dans mon sac à dos !
Car c’est avec un sac à dos 50L que
je suis partie direction l’Asie pendant 2 mois. Ça plus une petite valise style “cabine” à roulettes, que je regrette d’avoir emmenée soit dit en passant (quitte à voyager léger, autant ne prendre qu’un sac à dos et éviter de se galérer avec un bagage supplémentaire).

À l’intérieur, quelques jeans et T-shirts, shorts et sous-vêtements ainsi qu’un nécessaire de toilette. Inutile de trop vous charger, vous pourrez acheter tout le nécessaire (savon, shampoing, gel douche, dentifrice…) sur place, les tarifs ne sont pas plus élevés qu’en France. 

N’oubliez pas votre matériel photo & vidéo, ainsi que les chargeurs et batteries de rechange si nécessaire. Personnellement, j’ai aussi emmené mon Ipad pour garder mon sacro-saint Netflix sous la main (pratique pour les heures passées dans l’avion ou les aéroports durant de longues escales). 

Pensez à vos chaussures de marche si vous prévoyez de faire des randonnées et à votre kit de snorkeling (palmes-masque-tuba) si vous prévoyez d’explorer les fonds marins ! Si vous manquez de place dans vos valises, sachez que le matériel vous sera prêté lors de vos diverses excursions et que vous pourrez en louer sur certaines plages. 

Evidemment, ne partez pas sans votre passeport ou vous ne risquez pas d’aller bien loin ! Pensez à faire des photocopies de vos documents importants (passeport, assurance, carnet de vaccination international…), ça vous sera utile dans le cas où vous perdriez l’un d’eux.

J’ai aussi pris dans mes bagages un nécessaire à pharmacie de base, incluant Biseptine, pansements, bandages, cotons, ciseaux et “Aspi-venin” (en vente en pharmacie traditionnelle). Si vous suivez un traitement médical ou que vous souhaitez  amener des médicaments à titre préventif, n’oubliez pas de prendre les ordonnances correspondantes, elles pourraient vous être demandées à l’aéroport d’arrivée.

 

Baignade avec les éléphants au Sanctuaire de Krabi en Thaïlande
QUE FAIRE SUR PLACE ?

Large sujet n’est-ce pas ?
D’autant plus que les activités à faire ou les choses à voir dépendent essentiellement de l’endroit où vous séjournerez. 
De manière générale, vous trouverez en Thaïlande des paysages très diversifiés :
campagnes & rizières dans le nord du pays, buildings modernes à Bangkok, plages de sable fin au sud, lagons paradisiaques entourant les îles phares de Thaïlande (Koh Pengam, Koh Samui, Koh Phi Phi…), un large panel s’offre à vous.

Impossible de séjourner en Thaïlande sans visiter l’un de ses indénombrables Temples bouddhistes. Vous en trouverez partout dans le pays, même si le Temple blanc de Chang Rai et celui du Bouddha couché de Bangkok comptent parmi les plus connus.  

Amateurs de snorkeling et plongée
sous-marine, vous trouverez sans aucun doute de quoi vous satisfaire : sites de plongée un peu partout, snorkeling avec les requins pointes noires à Koh Tao, rencontre avec les requins baleines, tortues et raies mantas du côté des îles Surin & Similan (en fonction de la période), les activités liées à la mer ne manquent pas. Evidemment, les classiques
 jet ski et parachute ascensionnel sont légion un peu partout dans les zones touristiques.

J’attire cependant votre attention sur les “activités phares” thaïlandaises qui ne devraient pourtant pas l’être. Ces pseudo zoos vous permettant de caresser et de faire des selfies avec les rois de la jungle sont à proscrire. En effet,  la plupart de ces magnifiques tigres sont drogués pour assurer leur docilité envers des touristes. Alors bien évidemment je ne suis pas là pour vous dire ce que vous devez faire ou ne pas faire, et je ne sais pas si tous les endroits proposant cette attraction (je trouve déjà cela malheureux que l’on parle “d’attraction” lorsqu’il s’agit d’animaux sauvages) droguent les félins, mais dans le doute, j’ai choisi de ne pas prendre part à tout ça. Même histoire pour les éléphants, au lieu de grimper sur leur dos pour aller faire un trek dans la jungle, préférez passer du temps à leurs côtés au sein d’un sanctuaire de protection. Certes ce n’est pas le poids de votre corps posé sur le dos de ces immenses pachydermes qui leur causeront du tort, mais les techniques de “dressage” de leurs “soigneurs” qui s’apparentent souvent plutôt à des techniques de tortures : chaînes à pics, privation de nourriture afin de soumettre l’animal…, il n’est pas rare d’entendre parler de cas d’éléphants ou d’éléphanteaux morts d’épuisement. Absolument inhumain !

Alors SVP, respectez les animaux et n’entretenez pas ce business honteux juste pour la gloire de quelques selfies postés sur les réseaux sociaux.

Découvrir tous les articles de Thaïlande

ICI

À voir aussi

Un stand de fruits coloré à l'Ile Maurice
Infos Pratiques ILE MAURICE
Chargement de bidons sur une moto à Cotonou, Bénin
Infos Pratiques Bénin