Bénin, je t’aime toujours.

Photos de voyage sous format polaroid

 

REJOIGNEZ MASSAÏA
SUR  FACEBOOK !

Pour plus de contenu, rejoignez Massaïa sur Facebook,Youtube et Instagram

Réflexion Personnelle

 

Ça fait environ 245 jours que j’ai quitté le Bénin. Presque le double que je n’ai rien posté sur le blog. Mea Culpa.

Des aller-retours entre le Bénin et ailleurs, d’autres choses en tête, le manque de temps, et tu te retrouves vite à perdre le fil.
Sauf que pour le retrouver, c’est une autre affaire.


“Bref, j’ai quitté le Bénin”

 

Bref j’ai quitté le Bénin. Ou bien peut-être que c’est lui qui l’a fait. Enfin, on ne quitte jamais vraiment le Bénin, pas vrai?
Parce qu’en fait, comme toute histoire d’amour qui se respecte, le Bénin on ne l’aime jamais autant que lorsqu’on le quitte.

Sa lumière particulière et ses routes défoncées, ses caniveaux débordants, véritables rivières éphémères des jours de pluie,
sa circulation chaotique (une pensée pour tous les feux rouges grillés de Cotonou, franchement on ne vous a pas respectés).
Tout ça te paraît plus doux quand tu en es loin. 
Et donc en fait, comme toute histoire d’amour qui se respecte, tu l’idéalises. Et donc tu reviens.

Bref j’ai quitté le Bénin. On était fâchés, mais on s’est réconciliés. Comme toujours.
Comme dirait Merlin (Merlin l’Enchanteur, à chacun ses références) : “J’ai disparu ! Mais! Je ne suis pas parti !”.
Parce que le Bénin marque au fer rouge celui qui y a goûté, celui qui a voulu l’apprendre et celui qui l’a côtoyé pour de vrai.
Le cœur du Bénin et des béninois se gagne, et c’est tant mieux.


“I have an insane calling to be where i’m not”

 

C’est vrai, je ne le nie pas, j’ai un besoin maladif d’être là où je ne suis pas. Toujours besoin d’être ailleurs.
Et le Bénin, c’est comme qui dirait mon “ailleurs” préféré tu vois.

Bref, je me faisais violence en me disant que le Bénin, tu l’aimes ou tu le quittes.
Sans savoir qu’un jour je le quitterai tout en l’aimant.


“Cinquante nuances de Cotonou”

 

Le Bénin et moi, c’est un peu une aventure à la “Cinquante nuances de Cotonou” tu vois.
Un amour aussi torturé qu’un son de Lana del Rey, aussi écorché qu’un texte de Dennis lloyd,
mais tout aussi pur que la voix de Kiiara dans “Feels”, avec en supplément le côté tragique de “Roméo et Juliette”.


“I love you like Kanye loves Kanye”

 

Parce que c’est là-bas que tout a commencé, que Massaïa a vu le jour et que les premiers lecteurs ont commencé à me lire,
parce que je te dois mes plus belles photos, quelques uns de mes meilleurs souvenirs et sans doute la plupart de mes plus belles rencontres,
je le déclare : Bénin je t’aime. Je dirais même plus, I love you like Kanye loves Kanye. 

Bref, juste pour te dire que je ne t’oublie pas. Attends moi. Bénin, I’ll be back. Enfin je crois. 

Logo du blog voyages de Massaïa

“Heureux de se retrouver, ils s’abandonnèrent”   – @hycebeerg –

– Fête du Vaudou –

– Voyage au bout du monde –

I.N.S.T.A.G.R.A.M

Ξ    Mes voyages en temps réel     Ξ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.