Adjarra : Les mystères de la Rivière Noire

La Rivière Noire, cours d'eau situé à Adjarra au Bénin

C’est avec impatience qu’un matin j’ai pris la route vers la ville d’Adjarra qui promettait d’être riche en découvertes.
J’avais entendu parler de sa mystérieuse Rivière Noire à l’ambiance aussi tropicale que marécageuse,
et il ne m’en fallait pas plus pour grimper à bord de ma voiture et rouler tout droit vers Porto-Novo.

Je vous raconte.


VOUS AIMEZ MASSAÏA ?
SUIVEZ-MOI SUR MA PAGE
FACEBOOK !

La Rivière Noire est-elle vraiment noire ?!

Bon, peut-être pas noire, mais très foncée, ça je vous l’accorde. Ça lui ajoute un certain charme, d’ailleurs.
Arrivée à Adjarra, je suis donc allée directement à l’embarcadère d’où je suis montée à bord d’une pirogue.
Rien que depuis la berge, le spectacle est d’une incroyable beauté. Les teintes de vert qui se déclinent à l’infini sur fond de
végétation dense et luxuriante mêlant tropiques et mangroves ne gâchent rien du spectacle, au contraire, elles le subliment.

Voilà je le dis, ce paysage m’a émue, il m’a émerveillée.

Le calme aussi, et cet inexplicable sentiment de plénitude lorsque vous glissez sur les eaux de ladite Rivière.
Elle porte les fleurs de nénuphars comme un charme et engloutit les racines de palétuviers dans ses eaux  profondes. 

La Rivière Noire, cours d'eau situé à Adjarra au Bénin

La végétation qui entoure la Rivière Noire est tout simplement magnifique : palmiers, fougères, palétuviers, nénuphars… et abrite une faune riche et diverse. Des poules d’eau ont parsemé cette traversée longue d’une quinzaine de minutes, et j’ai même croisé un serpent (encore plus noir que la Rivière) qui ondulait sous la surface en longeant la pirogue. L’on m’a dit qu’il y avait des caïmans autrefois, mais à force de les chasser, l’Homme les a fait disparaître (l’Homme, toujours l’Homme…). Des boas peuplent toujours les berges de la Rivière Noire et s’invitent régulièrement dans les maisons alentours. Pas d’incident à déclarer cependant, les habitants y sont habitués, ils savent comment les gérer.

La Rivière Noire, cours d'eau situé à Adjarra au Bénin
La Rivière Noire, cours d'eau situé à Adjarra au Bénin

Un moment aussi touchant que spontané

Je suis allée à Adjarra un dimanche, et le dimanche, tout comme les bus de métropole, les pirogues de la Rivière Noire se font plus rares.
J’ai attendu une vingtaine de minutes le prochain passage. Pendant ce temps là, j’ai reçu un appel téléphonique.
Un groupe d’enfants qui étaient assis tout près et qui, jusque là étaient bien discrets et silencieux, se sont d’un coup réveillés et ont entamé une danse improvisée sur la sonnerie de mon téléphone ! À eux seuls, les rires qui ont suivis ont valu la peine que je parcours la quarantaine de kilomètres qui séparent Cotonou d’Adjarra. Puis, poussés par l’euphorie de l’instant, les enfants se sont mis à courir vers la Rivière et y ont plongé.
Même les plus jeunes s’y sont jetés, sans crainte aucune, la tête la première dans les eaux sombres de la Rivière.
Ils se sont mis à sauter et à s’éclabousser sous mon regard amusé, qui je crois les a incité à continuer.
C’était leur moment de gloire, leur spectacle, leur show. C’était un moment inoubliable.

La Rivière Noire, cours d'eau situé à Adjarra au Bénin

Les Palmiers Raphias

Fagots de bois fait en tige de feuille de Palmier Raphia

Les Palmiers qui bordent les rives de la Rivière Noire sont ceux que l’on appelle des “Palmiers Raphias”. Là où l’on ne verrait qu’une dense et hostile forêt tropicale, les habitants des villages alentours y voient une véritable usine. En effet, les feuilles de ces arbres qui poussent comme des champignons en zone humide servent de toitures aux maisons,
et la tige est le matériau de construction principal des charpentes. On l’utilise aussi comme fagots de bois que l’on vend au marché et la partie souple des feuilles sert à fabriquer des paniers. 

C’est également cette espèce de palmier qui donne le vin de palme, et à plus forte raison le célèbre Sodabi local.
Ces arbres ont une durée de vie d’environ 20 ans.
Lorsqu’ils approchent de la fin, on les coupe afin d’en récupérer la sève qui servira à la fabrication des deux alcools cités précédemment. 

Des paniers fabriqués en feuilles de palmier
La Rivière Noire, cours d'eau situé à Adjarra au Bénin

Rejoignez-moi sur Facebook, Youtube et Instagram pour accéder à encore plus de contenu

Un Village sur les berges de la Rivière Noire

Le village "Vagnon" sur les rives de la Rivière Noire à Adjarra, Bénin

Quelques pas après avoir posé les pieds sur la terre ferme, je tombe sur ce petit village que l’on appelle “Vagnon”, aussi joli que typique.
L’accueil était typiquement béninois lui aussi : chaleureux et accompagné d’un verre de Sodabi !
Les chèvres faisaient leur sieste, les canards se mêlaient aux poules et un veau meuglait à pleins poumons pour appeler sa mère
qui s’était éloignée de quelques pas pour profiter de l’herbe fraîche aux pieds des manguiers.

Des instants comme je les aime, des instants de partage, de rencontre, des instants authentiques.

Village "Vagnon" à Adjarra, Bénin
Le village de Vagnon à Adjarra, Bénin
Le village de Vagnon à Adjarra, Bénin

Adjarra : la ville vibrant au rythme des Tam-Tams

Les Tam-Tam d'Adjarra, Bénin

En plus de sa Rivière Noire, la ville d’Adjarra est également célèbre pour ses fabricants de Tam-Tams.
J’ai rencontré l’un d’entre eux et il m’a fait découvrir avec passion les différentes étapes de fabrication de ces percussions emblématiques
du continent africain. 

La fabrication de Tam-Tams commence dans la forêt, là où l’on coupe les troncs d’arbre (à un moment bien précis, en fonction de la lune). Les bois utilisés sont ceux de “Samba” ou de “faux Iroko” et l’on utilise de la peau (d’antilope le plus souvent car celle de bœuf ou de porc est trop dure) pour la partie sur laquelle on tape pour faire résonner les sons endiablés de Tam-Tams. On utilise aussi des poils d’antilope pour décorer le tout.

On creuse les troncs puis on place la peau, fixée grâce à un cercle de métal confectionné par un soudeur. On attache le tout avec de la corde de nylon. Alphonse, mon guide lors de cette découverte, me montre ensuite de quelle façon il sculpte ses Tam-Tams aux motifs ethniques. Tout le monde connaît ces instruments de musique africains dont les sonorités ne laissent personne indifférent, mais jusque là, je ne m’étais jamais penchée sur leur fabrication. C’était une erreur, car l’expérience s’est révélée être très intéressante.

Des troncs d'arbres taillés pour la fabrication de tam tam
Les Tam-Tam d'Adjarra, Bénin
Outils servant à la fabrication des Tam-Tam d'Adjarra au Bénin

C’est ainsi que la ville d’Adjarra est devenue experte dans la fabrication de ces instruments aux mélodies venues d’ailleurs.
Lors des jours de marché (tous les 4 jours), vous pourrez voir tous les vendeurs de percussions envahir les étals
pour un spectacle de couleurs et de sons qui invitent à danser au rythme des Tam-Tams.

Les Tam-Tam d'Adjarra, Bénin
Les Tam-Tam d'Adjarra, Bénin

UNE EXPÉRIENCE INÉDITE 

∼ J’ai goûté la spécialité locale : Le Porc au Sang ! ∼

Le Kpété, la spécialité locale de la ville d'Adjarra au Bénin
Le Kpété, la spécialité locale de la ville d'Adjarra au Bénin

J’en avais déjà entendu parler depuis longtemps, et je dois être honnête, l’expérience ne me tentait pas plus que ça !
Cela dit, de passage à Adjarra, je ne pouvais pas passer à côté
de ce met local apprécié dans tout le pays : Le “Kpété”.
Autrement dit, le “Porc Grillé Sauce au Sang”, excusez du peu ! 
Comme son nom l’indique, la sauce est faite à base de… sang de cochon.

Pas très engageant il faut bien l’admettre, j’ai fini, après une longue hésitation, à goûter cette spécialité locale. La texture épaisse m’a d’abord dégoûtée, mais je dois avouer que c’est bon, aussi surprenant que cela puisse paraître !
Et je vous rassure, on ne sent pas du tout le goût métallique du sang…

D’autres spécialités locales… surprenantes (!) dans cette vidéo où je fais goûter la cuisine béninoise traditionnelle à des français !
⇒⇒⇒

– Comment s’y rendre ? –

La ville d’Adjarra se trouve à 45 km de Cotonou (environ 1h15 en voiture) et à seulement quelques minutes
de la capitale politique du Bénin, Porto-Novo. Vous passerez par Akpakpa puis poursuivrez la route direction Porto-Novo.
Vous traverserez ensuite la ville puis tomberez à Adjarra.

– Combien ça coûte ? –

Je ne connais pas les prix individuels mais j’ai visité Adjarra avec un ami guide qui a l’habitude de facturer la journée complète
(Tam-Tams, Rivière Noire et déjeuner) à 8.000 FCFA par personne (environ 12€).

Végétation tropicale

Réflexion personnelle


J’ai toujours été attirée par les coins de nature perdue, des endroits où la végétation prendrait le dessus,

où seul le bruit des feuilles agitées par d’étranges animaux viendrait rompre le calme ambiant, le silence.

J’ai toujours rêvé de parcourir les fleuves de la Forêt Amazonienne bordée de mangroves impénétrables.

La Rivière Noire d’Adjarra a été pour moi un avant-goût de cette aventure que j’aimerais tant vivre un jour.

Adjarra, c’était une pause loin du tumulte de la ville.

Une pause comme on aimerait en faire plus souvent.

Logo du blog voyages de Massaïa

Massaïa sur la Rivière Noire, cours d'eau situé à Adjarra au Bénin

Je vous livre un secret…

Non loin de l’embarcadère de la Rivière Noire, se trouve une forêt sacrée, et pas n’importe laquelle !
Il s’agit de la Forêt Sacrée de “Oro”, l’une des divinités principales du vaudou, mais aussi l’une des plus puissantes.
L’accès y est strictement interdit aux femmes car elle n’ont pas le droit d’entrer en contact avec lui.

La Rivière Noire, cours d'eau situé à Adjarra au Bénin

Le Saviez-vous ?

La couleur sombre de la Rivière Noire vient de la vase qui se trouve au fond.
Si vous nagez dans cette rivière, ne prenez surtout pas appui sur le fond, vous risqueriez d’y rester coincé : la vase a un effet de “sable mouvant”.

Vous avez aimé cet article ? 
N’hésitez pas à le partager avec vos amis !

À VOIR AUSSI

Adjarra se situe
dans le département de l’Ouémé.
Pour voir tout ce qu’il y a
à faire ou à voir dans les alentours

10 commentaires sur “Adjarra : Les mystères de la Rivière Noire

  1. Hi there, thanks for this article! Could you share the number of your friend who is a guide with me so that i can maybe plan the trip with him? thanks a lot!

    1. Hi, no prob, his name is “Alphonse”, and this is his number : 00229.97.64.52.95 ! Thanks for reading my blog 😉

  2. Je n’ai pas été déçu d’avoir lu l’intégralité de cet article. Merci d’avoir fait découvrir cette ville d’ADJARRA au monde entier.

  3. Ma ville d’accueil depuis plus de 15ans je suis très heureux de lire tout ceci sur elle .merci pour la visite et les prochaines fois n’exite pas à me contacté pour encore de belles choses . …

  4. Waouhhhh. Fabulous.
    Je vais faire un tour très bientôt.
    Mettez moi en contact avec un bon guide. Je suis au 97092749. Merci 🙏🏼

    1. Merci, ravie que l’article vous plaise ! Bon séjour à Adjarra, vous n’allez pas le regretter.
      Je mets en ligne le numéro de mon guide très bientôt (le temps pour moi de le retrouver !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.